Cancer et COVID-19 : l’IRCL à la pointe de la recherche

L’équipe du Professeur Bruno Quesnel – Facteurs de persistance des cellules leucémiques (Canther, UMR CNRS 9020, UMR-S INSERM 1277, CHU Lille, Université Lille) vient de publier dans la revue scientifique internationale CANCERS, un article associant les anomalies génétiques acquises liées à l’âge avec l’infection par le COVID-19.

Ces dernières années, de nombreux travaux ont démontré l’apparition fréquente avec l’âge de mutations détectables dans le sang d’individus sains, formant ce que l’on appelle une hématopoïèse clonale. Bien qu’observées chez des individus non malades, ces hématopoïèses clonales constituent un facteur de risque faible mais réel de développer une maladie du sang, et semble-t-il d’autres pathologies liées à l’âge, comme les maladies cardiovasculaires. En étudiant le sang de 122 patients hospitalisés au CHU de Lille pour des formes sévères de COVID-19, l’équipe du Professeur Bruno Quesnel a observé une fréquence nettement plus élevée, presque doublée, d’hématopoïèse clonale, par rapport à une cohorte historique de patients sans maladie du sang. La présence de ces hématopoïèses clonales ne semble pas affecter le pronostic immédiat des patients atteints de COVID-19, mais un suivi à long terme est nécessaire afin d’évaluer leurs conséquences potentielles dans le contexte de la COVID-19.

Communiqué concernant l’article :

on behalf of the Lille Covid Research Network (LICORNE)
Publié le 21 juillet 2020 dans la revue “CANCERS

Différents articles relayés par la presse :

Accéder à l’article scientifique :

Article CNEWS du 31/07/2020 : Un lien entre Covid-19 et anomalie sanguine ?

Article La Voix du Nord du 28/07/2020 : Formes graves du Covid-19 : La recherche Lilloise découvre une nouvelle piste

Article Actu.fr du 29/07/2020 : Une équipe du CHRU de Lille ouvre une nouvelle piste sur les formes graves du Covid-19

Print Friendly, PDF & Email