Equipes hébergées

L’IRCL accueille et soutient des équipes de recherche de l’Inserm, du CNRS, de l’Université de Lille, de l’Université de Tokyo, du CHRU de Lille et du Centre Oscar Lambret.

Les trois équipes Inserm sont composées de biologistes et de médecins, tandis que l’équipe CNRS est composée essentiellement de physiciens. Le LIMMS, unité mixte internationale du CNRS implantée à l’Institut des Sciences Industrielles de l’Université de Tokyo, est un acteur majeur de la recherche sur les microsystèmes. Il dispose depuis 2016 d’un site miroir implanté à l’IRCL pour développer le projet SMMiL-E, dédié à la recherche sur le cancer.

• Equipe du Professeur Bruno Quesnel

« Facteurs de persistance des cellules leucémiques » Inserm UMR 1172

Cette équipe est un des leaders mondiaux de l’étude des facteurs de persistance de cellules tumorales « dormantes » dans les leucémies et de l’identification de marqueurs génomiques prédictifs de l’évolution de la maladie et de la réponse au traitement utilisables en clinique.

• Equipe du Docteur Chann Lagadec

« Plasticité cellulaire et cancer » Inserm U 908

Cette équipe cherche à comprendre pourquoi et comment, au cours de l’évolution et du traitement des cancers, des cellules tumorales sont parfois reprogrammées en cellules souches cancéreuses, plus difficiles à détruire et à l’origine des récidives.

• Equipe du Docteur Samuel Meignan

« Tumorigenèse et résistance aux traitements » Centre Oscar Lambret» – Inserm U908

La thématique principale de cette équipe est l’étude de mutations spécifiques responsables de l’agressivité des gliomes de haut grade pédiatriques.

 

• Equipe du Docteur Dominique Collard

« Microsystèmes appliqués à le recherche sur le cancer» – Programme SMMiL-E
LIMMS CNRS – Université de Tokyo UMI 2820
Cette équipe franco-japonaise conçoit et développe des dispositifs miniaturisés innovants, utilisant la microfluidique, pour l’isolement et l’étude du comportement des cellules tumorales, ainsi que pour des applications diagnostiques au bénéfice des patients, en collaboration étroite avec les biologistes et les médecins.

Print Friendly, PDF & Email