nouveau directeur

L’Institut pour la recherche sur le cancer trouve une nouvelle direction

Si une longue histoire marque la vie de l’Institut pour la recherche sur le cancer de Lille (IRCL), celle-ci n’en est pas pour autant monotone. Arrivée d’un nouveau directeur ce 20 janvier et, à terme, regroupement annoncé de toutes les équipes de recherche de la métropole sur un site du CHRU.

Pierre Formstecher, professeur émérite à Lille 2, a été nommé ce 20 janvier « directeur bénévole de l’IRCL ».

Fondamental. Lorsqu’on interroge Pierre Formstecher, le tout nouveau directeur de l’Institut pour la recherche sur le cancer de Lille (IRCL), celui-ci renvoie au projet de regroupement de toutes les équipes travaillant sur la question en métropole lilloise sur un site du CHRU. Sa feuille de route se veut très lisible : « Accompagner au mieux ce projet », qui s’inscrit dans le cadre du contrat de plan État-Région à l’horizon 2020. « Notre fondation (reconnue d’utilité publique) a mis 350 000 euros sur la table (budget annuel de l’ordre du million d’euros). » Elle a, par ailleurs, « vocation à encourager les jeunes chercheurs, les projets émergents, l’achat de matériel… ».

Révolution culturelle

L’annonce du regroupement participe, au passage, à une petite révolution culturelle, qui voudra que tous (CHRU, COL, Inserm et CNRS) tirent dans le même sens. Les liens se feront obligatoirement plus étroits entre les recherches fondamentale et clinique. Un souci d’efficacité au service de patients atteints du cancer et inscrit dans les gènes de l’IRCL, dont Pierre Formstecher connaît tous les rouages. Des avancées liées aux thérapies ciblées à la modélisation cellulaire 3D, en passant par les cellules-souches ou ces grands thèmes que sont « la dormance tumorale et la résistance aux traitements », l’IRCL poursuivra son aide à la recherche. Fondamental.


Bio express

Pierre Formstecher est né le 12 mai 1948 à Arques. Ses travaux de recherche en biologie fondamentale et en biologie du cancer ont conduit à près de 150 publications. Il est porteur de l’émergence, en 2003, du Cancéropôle Nord-Ouest (dont l’IRCL est un partenaire), regroupant toutes les équipes de recherche sur le cancer des régions Normandie et Hauts-de-France pour développer les collaborations entre chercheurs fondamentalistes et cliniciens à l’échelle interrégionale. Sa nomination comme « directeur bénévole de l’IRCL » n’en est que plus cohérente.


Article La voix du Nord – Par PATRICK SEGHI –

D’autres articles sur ce sujet ont été relayés par la presse régionale :
Hospimédia
AEF

Print Friendly, PDF & Email